Quelles sont les propriétés du CBD et fleurs de CBD indoor ?

Il existe de très nombreuses, vertus, bénéfices et multiples effets positifs associés au CBD !

Les bienfaits du CBD

Le fait de consommer du CBD se traduit par un bienfait que l’on qualifiera de polymorphe car, réellement, celui-ci est multiple !

Effets, bienfaits et vertus du CBD

Rappelons tout d’abord qu’en aucun cas il ne s’agit d’effet psychotrope car le CBD n’est pas une drogue ce qui concrètement implique que sa consommation ne dérègle pas le fonctionnement du cerveau.

Nous détaillerons plus précisément dans ces quelques lignes comment le CBD permet de lutter efficacement contre le stress, les insomnies et certaines douleurs articulaires.

Bien sûr, le CBD n’est pas un médicament et nous traiterons donc de bien-être. Il n’a pas vocation à se substituer au traitement prescrit par votre médecin

Anti-stress et sommeil récupérateur

En fait, le CBD joue un rôle de régulateur auprès des récepteurs du système cannabinoïde endogène (CB1 et CB2), eux-mêmes agissant sur le système nerveux et immunitaire.

Ainsi le CBD participe à calmer le système nerveux et prévient la dégradation des neurotransmetteurs responsables des facultés cognitives, de l'état émotionnel et de la douleur.

En favorisant la production de mélatonine, il favorise un sommeil de qualité sans jamais vous ensuquer au moment du réveil.

D’après plusieurs études, la prise de CBD permet d’augmenter les niveaux de sérotonine dans les synapses, favorisant ainsi le retour à un état plus relâché. Les effets du CBD sur les niveaux de sérotonine sont assez immédiats. De plus, la prise de CBD calme la sensibilité des récepteurs du cortisol dont la production est associée au fonctionnement de l’hypothalamus. Le cortisol est un facteur de stress, et le CBD en réduisant cette sensibilité invite l’hypothalamus à en produire moins réduisant ainsi le stress ressenti.

À la différence des benzodiazépines et autres anti-dépresseurs, qui, certes agissent sur les mêmes mécanismes, le CBD ne provoque pas réellement d’effet secondaires et n’engendre aucune accoutumance ou addiction.

Malgré tout, nous tenons à rappeler qu’une consommation excessive pourrait déranger vos intestins (diarrhées), déboucher sur une forme d’endormissement, ou vous faire sentir comme en manque de sucre. Consommer une grosse quantité de CBD avant un repas pourrait ainsi vous précipiter vers une forme de baisse de tension.

Tout cela dépendant bien sûr de la quantité ingérée. Par ailleurs, il faut noter que ces troubles sont très variables d’une personne à l’autre.

Il nous semble néanmoins important de les relever et de rappeler que consommer du cannabidiol avant de conduire ou de produire un effort n’est pas un usage recommandé.

Le CBD se fixe sur des récepteurs le long du système nerveux central, on appelle l’ensemble de ces récepteurs le système endocannabinoïde.

L’organisme produit des substances similaires, de façon endogène. Aussi il reconnait immédiatement le CBD. Afin d’en ressentir les effets la question du dosage se pose et il revient à chacun de se découvrir progressivement et de façon tout à fait empirique. Si vous ne sentez rien, prenez en plus, si vous piquez du nez prenez en moins, sauf si c’est l’heure d’aller vous coucher.

Anti-inflammatoire et lutte contre les addictions

En stimulant les récepteurs du système endocannabinoïde, le CBD développe des propriétés anti-inflammatoires et participe donc au soulagement de certaines douleurs comme un antalgique. On lui prête ainsi une puissance anti-inflammatoire supérieure à l’aspirine et l’hydrocortisone.

Il est à noter que certains sportifs le plébiscitent pour sa capacité à réduire les douleurs musculaires provoquées par des efforts intenses.

Au-delà de ses capacités anti-stress et anti-inflammatoire, le CBD peut s’avérer un allié efficace dans la lutte contre certaines addictions, dont le THC, l’héroïne, la nicotine, les anti-dépresseurs.

La liste de ses avantages est encore longue (voir ci-dessous) et beaucoup restent encore à découvrir, à confirmer, et font l’objet de nombreuses recherches.

Effet d’entourage

Le terme d'"effet d'entourage" a été inventé pour la 1ère fois en 1998 par un groupe de chercheurs, dont le "Père de la recherche sur le cannabis", le Dr Raphael Mechoulam, un biochimiste israélien, qui en 1964 a identifié le THC, l'anandamide et le 2-AG.

L'effet d'entourage

Le Dr Mechoulam fait référence à la synergie entre tous les composés du cannabis médical, des cannabinoïdes, des terpènes, des flavonoïdes et d'autres composés phytochimiques, ce qui se traduit par un effet d'amélioration global lorsqu'ils interagissent les uns avec les autres. La façon dont les composés s'influencent mutuellement détermine l'efficacité de votre médicament

L’effet d’entourage est très important pour comprendre l’efficacité ressentie du CBD.

Il s’agit d’une histoire de synergie entre les cannabinoïdes, ou le fait que leur présence y compris dans une proportion infime, comme pour le THC présent à hauteur de 0,2%, participe à potentialiser les effets du CBD. C’est la raison pour laquelle nous privilégions des produits proposant un spectre complet des cannabinoïdes présents naturellement dans le chanvre.

Si vous souhaitez approfondir ces sujets, vous pouvez nous solliciter et nous serons heureux de vous orienter vers quelques études scientifiques qui vous en diront plus. Nous espérons que vous pouvez désormais appréhender plus largement ce qu’est le CBD, les raisons de son action, de ses bienfaits et du bien-être qu’il procure.

Les cannabinoïdes, qu'ils soient CBD ou autres, ne sont pas des médicaments ! 

 

Les études démontrent néanmoins que la molécule de CBD a plus d'avantages que tous les autres cannabinoïdes pour tout ce qui concerne la lutte contre :  

  • Les douleurs, douleurs chroniques
  • Les inflammations
  • L'anxiété, le stress
  • Les nausées
  • Les crises d’angoisse, l'irritabilité
  • La dépression
  • La fatigue
  • Les insomnies
  •  

     Le CBD peut également, dans certains cas, aider à combattre :

    • Certaines affections mentales (schizophrénie…)
    • La fibromyalgie
    • Les maladies cardiovasculaires
    • L’épilepsie
    • L’arthrose rhumatoïde
    • Le diabète
    • Le cancer
    • L’alcoolisme

    Informez-vous :

     

    Pour plus d'informations, contactez-nous !