Le CBD, c'est quoi ?

Savez-vous ce qu'est le CBD ?

Le cannabidiol, plus connu sous le nom de CBD, est l’un des nombreux cannabidoïdes présents dans le cannabis. À l’inverse du TCH, le plus connu (delta-9-tétrahydrocannabinol), il n’a pas d’effet stupéfiant. Sa découverte remonte à 1963.

CBD Indoor, sélection de fleurs CBD de haute qualité, et beaucoup plus !

Mais que signifie "cannabidiol" ?

Selon une analyse purement étymologique, le mot peut être séparé en 2 parties distinctes. Elles nous donnent toutes deux des informations précieuses sur la définition du CBD :

  • « Cannabi », la racine du mot, se retrouve dans cannabis : la plante dont la molécule est extraite.
  • Un diol est quant à lui un composé chimique répondant également au nom de glycol. Il doit son nom à la composition chimique de sa molécule, incluant des atomes d’oxygène et d’hydrogène, et s’illustre par des réactions similaires aux molécules d’alcool. Cela ne veut pourtant pas dire que le CBD est un alcool.
Molécule de cannabiniol en 3D

Par définition, le CBD n’est au contraire qu’une molécule organique extraite du plant de cannabis.

À l’état naturel, cette molécule est présente en grande quantité dans les plants de cannabis d'autres catégories. Ce que l’on veut dire par CBD dans le langage courant qualifie cependant la molécule une fois extraite du végétal.

Sous sa forme la plus pure, elle se présente sous la forme de cristaux. Extraite comme huile essentielle, elle se présente en toute logique sous forme huileuse. Elle est alors très facile à incorporer dans une autre solution.

Le CBD a été popularisé par l’apparition des cigarettes électroniques et son utilisation en tant que liquide de CBD pour vaporisateur. 

Système endocannabinoïde : de quoi s’agit-il ?

Le système endocannabinoïde jour un rôle majeur dans la stabilisation de certaines caractéristiques physiologiques comme la pression artérielle, la température, ou la glycémie par exemple, et participe donc à maintenir des conditions idéales dans le corps. Nous aborderons de manière simple son fonctionnement et en quoi le CBD peut rentrer en synergie avec le système endocannabinoïde.

En réalité les cannabinoïdes ne sont pas étrangers à votre corps car il en produit tout seul, les assimile et les détruit. C’est la fonction du système endocannabinoïde.

Son fonctionnement du système endocannabinoïde repose sur 3 piliers :

  • Des récepteurs membranaires (désignés comme CB1 et CB2) présents dans tout l’organisme, qui ont pour fonction de fixer les cannabinoïdes produits par le corps (ou ceux absorbés)
  • Des ligands endogènes, autrement dit des molécules de cannabinoïde produites naturellement par le corps humain
  • Des enzymes qui permettent leur synthèse mais aussi leur dégradation.

Concernant les récepteurs, on distingue donc :

  • Les récepteurs CB1, que l’on retrouve principalement dans le système nerveux central, mais aussi dans les poumons, les muscles et les intestins
  • Les récepteurs CB2, sont quant à eux associés au système immunitaire et sont présents également dans les os et la peau.

Les cannabinoïdes, en se fixant sur les récepteurs, transmettent un signal aux cellules et influent ainsi de manière temporaire sur leur fonctionnement.

Système Endocannabinoïde

Bien que les cannabinoïdes identifiés soient proches d’une centaine (les plus connus étant le THC, le CBD le CBG, le CBN…), on peut les classer en 2 groupes :

  • Les endocannabinoïdes, dont l’anandamide et 2-AG, synthétisés de manière native par l’organisme selon ses besoins
  • Les phytocannabinoïdes, principalement présents dans le cannabis (THC, CBD…).

Une fois fixés sur les récepteurs, les cannabinoïdes envoient un message aux enzymes des cellules modulant ainsi leur activité. C’est ainsi que les endocannabinoïdes participent à modifier le comportement ainsi que les phytocannabinoides.

Les enzymes quant à eux s’assurent de la décomposition et de la dégradation des cannabinoïdes et veillent au fonctionnement du système endocannabinoïde.

En jouant un rôle de modulateur (système nerveux central, système nerveux périphérique, tissus immunitaires, système endocrinien) le système endocannabinoïde participe au contrôle des émotions, lutte contre les inflammations, intervient dans les capacités d’apprentissage et aide au contrôle de l’appétit.

Une insuffisance en cannabinoïdes pouvant favoriser le développement de certaines pathologies, il est tout à fait possible de stimuler le SEC en faisant du sport, en privilégiant une alimentation riche en Omega 3 (les Omégas 3 sont très importants pour la production des cannabinoïdes endogènes) ou en prenant du CBD.

À la différence du THC, qui se fixe exclusivement sur les récepteurs CB1, provoquant effets planants et difficultés d’apprentissage, le CBD s’associe aux 2 récepteurs du SEC CB1 et CB2 sans se fixer complètement, de sorte que la circulation sanguine lui permet d’aller stimuler d’autres récepteurs dans le corps et de produire des effets multiples sans jamais être psychoactif rappelons-le.

Soulageant des pathologies physiques (inflammations, douleurs articulaires ou musculaires) et psychologiques (stress, insomnies), le CBD a une influence bénéfique sur l’enzyme responsable de la production des endocannabinoïdes et plus précisément de l’anandamide, provoquant ainsi l’effet tranquillisant (anti-stress, lutte contre l’insomnie). Voir notre article Quelles sont les propriétés du CBD et fleurs de CBD indoor ?

De nombreuses études scientifiques ont démontré ses multiples vertus. Il ne provoque aucune dépendance. Le rapport de l’Organisme Mondial de la Santé indique qu’il n’est pas nocif lors d’une utilisation adaptée.
Depuis le 1er janvier 2018, l’Agence Mondiale Anti-dopage l’a autorisé. Le CBD devient connu et reconnu même dans le milieu sportif.
Contrairement au THC, le CBD n’a pas d’effets psychoactif, c’est-à-dire qu’il ne provoque aucune altération de conscience. Il possède les qualités du cannabis sans ses défauts.

Différences entre CBD et THC

Comme précisé ci-dessus, le THC est la molécule psychoactive du cannabis. C’est elle qui procure des effets planants lorsque vous consommez du cannabis contenant du THC. Le CBD lui, n’est pas un stupéfiant.

Structure moléculaire CBD

Il existe de multiples variétés de cannabis, comme de CBD, toutes présentant à l’état naturel des compositions différentes. Leurs taux en THC et CBD sont donc eux aussi variables. 

Dans les plantes légales, on souhaite tout simplement faire disparaître le THC, au profit d'une concentration élevée en terme de CBD. Le cannabis du marché noir contient lui, généralement, un fort taux de THC (en moyenne 15%), mais pas toujours. Comme pour le cannabis avec THC, on peut créer de multiples variétés de plantes de CBD par simple hybridation.

Grâce à son absence d’effet psychoactif, le CBD permet donc de bénéficier de propriétés du chanvre sans perdre le contrôle de soi, ce qui lui vaut son autre nom : "cannabis thérapeutique".

Et le CBG ?

Le CBG, ou cannabigérol, est un phytocannabinoïde. Contrairement aux endocannabinoïdes, qui sont produits par le corps, les phytocannabinoïdes proviennent de plantes comme le cannabis. Le CBG est ce que l’on appelle un cannabinoïde non enivrant - il ne vous fait pas planer.

Cannabigerol - Structure Moléculaire

Bien qu'il provienne du CBGA, le CBD est complètement distinct du CBG à la fois par sa structure chimique et sa concentration dans les plantes de cannabis.

Quelles différences entre CBD et CBG ?

Parce qu'il ne se trouve que sous forme de traces dans le matériel végétal séché, ce n'est que récemment que les fabricants ont commencé à se concentrer davantage sur l'optimisation des niveaux de CBG dans des produits tels que les huiles de CBD, les suppléments et les pommades. Il est clair que le CBG est un cannabinoïde essentiel, mais on ne sait pas encore exactement comment l’utiliser à notre avantage.

Et le CBN ?

Pendant longtemps, le cannabinoïde CBN (cannabinol) moins connu a été considéré comme un sous-produit inutile des plantes de cannabis âgées. Contrairement au THC ou au CBD, qui se développent initialement sous forme d'acides aux premiers stades de la vie d'une plante, le CBN est produit beaucoup plus tard. Avant d'examiner les conditions spécifiques nécessaires pour produire du CBN, il convient de donner un bref aperçu des raisons pour lesquelles le composé a attiré l'attention des chercheurs.

Cannabinol - Structure Moléculaire

La majorité des cannabinoïdes interagissent avec des récepteurs liés à notre système endocannabinoïde (ECS). Ce faisant, il est possible que de tels composés déclenchent une large gamme d'effets biologiques. Bien que le CBD et le CBN puissent avoir une structure génétique similaire, le CBD influence indirectement notre ECS via de nombreux types de récepteurs, tandis que le CBN adopte une approche plus directe.

En plus d'avoir une forte affinité pour les récepteurs CB2, le CBN a également un goût partiel pour les récepteurs CB1, tout comme le cannabinoïde le plus important de l'espèce de cannabis : le THC. Il y a une bonne raison pour laquelle les 2 composés partagent certains attributs : sans THC, vous n'auriez pas de CBN.

Quelles différences entre CBD et CBN ?

Plutôt que d’être le résultat de la liaison d’acides avec des enzymes, le CBN est produit beaucoup plus tard dans le développement d’une plante de cannabis. Les cannabinoïdes sont volatils par nature et continuent de changer lorsqu'ils sont exposés à différents facteurs environnementaux.

Il y a 2 façons de se retrouver au CBN. La première consiste à transformer le THCA (THC brut) en CBNA en le laissant se dégrader avec le temps. Si vous appliquez ensuite de la chaleur, la molécule de carbone supplémentaire est supprimée (le «A»). L'alternative est de laisser le THCA (THC) déjà activé pour, encore une fois, se dégrader avec le temps. Quoi qu'il en soit, le résultat est le cannabinoïde en question : le CBN.

 

Informez-vous :

 

Pour plus d'informations, contactez-nous !